Charte éthique et pédagogique

Il m’a paru nécessaire de présenter comment et pourquoi Chouette Philosophe est né. Il y a un flou autour de mes activités car les ateliers philosophiques ne sont pas assez connus (ou malheureusement, on s’arrête parfois à une idée préconçue mais erronée) et, puisque les ateliers ne sont pas ma seule activité, la dénomination “animatrice culturelle » est encore plus floue que les ateliers susnommés.

Il est donc temps de partager les valeurs qui me guident ainsi que les objectifs que je souhaite atteindre, ou du moins tendre vers. L’image exacte serait de vous présenter les graines que je veux semer.

Avec ce que je suis et beaucoup d’apprentissage, j’ai choisi d’accompagner les enfants, les adolescents mais aussi les adultes vers une meilleure compréhension du monde pour avoir des outils pour nous aider dans nos choix de vie en conscience et ne plus être victimes des dogmatismes en tout genre (économiques, consuméristes, lobbyistes, politiques et religieux…)

1/ Je me présente

Mieux se connaître aide à comprendre vers où je vais et pourquoi.

A/ mes valeurs

La confiance : pouvoir être dans un lieu et avec des personnes sans ressentir aucune crainte, pour son intégrité morale et physique, parce que la peur est paralysante et empêche l’échange et la créativité. Il est important que nous nous sentions en confiance ensemble.

L’équité vers l’égalité : nous sommes différents, nous n’avons donc pas les mêmes besoins ni les mêmes envies cependant, certaines inégalités portent atteinte à la vie (alimentation, éducation, sécurité, travail…) cela est inacceptable à notre époque. Je veille à ce que les participants à mes ateliers ne se sentent jamais à leur place.

L’éthique : agir en conscience des conséquences de nos actes pour les autres et pour la Terre, c’est pour moi une base de respect de moi-même si je n’ai pas à rougir de mes actes. 

Le respect : accepter les différences non par politesse mais par une véritable reconnaissance. respecter l’autre et le monde avec tous ses visages comme une richesse.

L’ouverture d’esprit et l’esprit critique: agir en conscience et avec curiosité. Nous avons beaucoup à apprendre de tout et de tous. Nos connaissances ne peuvent qu’évoluer pour nous permettre de jouir du mieux possible de notre environnement (nature, culture, humain). Mais nous devons être en éveil pour éviter certaines influences ou certains discours dogmatiques.

B/ Mes forces de caractère

Pour une formation en psychologie positive, nous devions faire des tests de l’université de Pennsylvania, VIA Survey of Character Strengths, afin de déterminer nos forces de caractère. Mieux connaître notre personnalité nous aide à évoluer, nous améliorer autant que possible. Je les livre ici avec les définitions du test. 

1: Amour d’apprendre

Maîtriser de nouvelles compétences, sujets et ensembles de connaissances, que ce soit seul ou officiellement; lié à la force de la curiosité mais va au-delà pour décrire tendance à ajouter systématiquement à ce que l’on sait.

2 : Appréciation de la beauté et de l’excellence

Remarquer et apprécier la beauté, l’excellence et / ou les performances qualifiées dans divers domaines de la vie, de la nature à l’art en passant par les mathématiques, la science et l’expérience quotidienne.

3: l’amour

Valoriser les relations étroites avec les autres, en particulier celles où le partage et la bienveillance sont réciproques; être proche des gens.

4: équité

Traiter toutes les personnes de la même manière selon des notions d’équité et de justice; ne pas laisser les sentiments biaiser les décisions concernant les autres; donner à chacun une chance équitable.

5: Honnêteté

Dire la vérité mais plus largement se présenter de manière authentique et agir de manière sincère; être sans prétention; assumer la responsabilité de ses sentiments et actions.

2/ l’animation

culturelle

Selon Aristote, l’homme est un animal rationnel.  Descartes nous dit que cette raison est la « puissance de bien juger et de distinguer le vrai d’avec le faux ». 

Pour utiliser et développer notre raison, nous devons donc l’entraîner comme un sportif s’occupe de son corps. Pour cela nous devons être curieux de tout et l’esprit ouvert pour accueillir de nouvelles informations mais l’esprit critique en alerte pour éviter les dogmatismes en tout genre.

Les outils qui me semblent les mieux adaptés pour y parvenir sont offerts par la culture à laquelle les histoires sous toutes les formes (livres, contes, films, tableaux, photos…) éveillent.

A/ Les ateliers de discussion à visée philosophique

Nous nous émerveillons devant la curiosité des jeunes enfants. Celle-ci nous rappelle combien nous avons perdu cette capacité d’observation de notre environnement.

Cependant, si nous ne montrons pas aux enfants toute l’importance de ces interrogations, ils penseront qu’elles sont inutiles et ils adopteront un regard blasé sur  le monde. C’est donc à nous, adultes, d’accorder une attention méritée à cette curiosité.

La réflexion philosophique est l’outil idéal pour cela car il n’y a pas toujours de réponse toute faite et que nous constatons les effets pervers des recherches rapides sur internet (site peu fiable, fake news, modification de la mémoire…).

Donc, après avoir accordé toute l’attention nécessaire aux questionnements, il faut apprendre à chercher des réponses, à avoir une meilleure compréhension. Cette réflexion n’est pas innée, elle nécessite un apprentissage, un développement, un entraînement.

Nous pouvons être émerveillés devant certaines réflexions d’enfants mais,pour qu’elles prennent réellement sens, il faut les intégrer dans une réflexion plus profonde et précise.

Permettre aux enfants de construire et partager leurs pensées autonomes pour élargir leur compréhension de l’environnement physique et humain est l’objet des ateliers que j’anime dans le respect des valeurs qui me sont chères. Il ne s’agit pas d’une transmission de connaissances mais d’accompagner les jeunes penseurs dans l’appropriation du pouvoir de réfléchir ensemble pour identifier les préjugés et les idées reçues et ainsi développer un esprit critique. 

Ces ateliers sont une école du vivre ensemble dans le respect de soi, des autres et de l’environnement par un comportement conscient. Un lieu où l’enfant prend confiance en lui, où sa pensée est valorisée.

Lors des ateliers, les enfants apprennent :

  • à prendre la parole et écouter les autres
  • à enrichir leur vocabulaire
  • à développer leur expression orale
  • à partager leurs idées et à respecter les idées des autres
  • à coopérer en respectant les règles du vivre ensemble
  • à mieux se connaître et connaître leur environnement…

B/ Les débats littéraires ou ciné

Les auteurs ou les scénaristes, réalisateurs… trouvent l’inspiration dans leur vécu, dans leurs observations, dans leurs ressentis face à des évènements ou simplement face à l’évolution de la société ou de notre planète. La lecture d’un livre ou le visionnage d’un film va provoquer une réaction en nous, agréable ou désagréable mais nous resterons rarement indifférents. 

Ces livres et ces films sont une autre fenêtre qui nous est ouverte sur le monde, un autre mode de compréhension. C’est pourquoi je partage des idées de lectures ou de films à voir, non pas pour en faire une analyse, je suis bien incapable de dire ce qu’un auteur a voulu dire, il est le seul à pouvoir le faire. Mais ces partages ont pour vocation de vous offrir une autre vision qui puisse enrichir votre réflexion tout comme elle l’a fait pour moi.

C’est également dans ce cadre que j’anime des ciné-débats car il est encore plus enrichissant de partager nos ressentis.

C/ une petite touche de méditation

J’ai commencé par adopter la méditation pour mon bien-être personnel, puis je l’ai partagée lors des ateliers philo selon le déroulement des ateliers de l’association SEVE dont je fais partie. 

Je me suis formée plus longuement en suivant un cycle MBSR avec Hélène Filipe puis en étudiant les cours du MOOC De-Mystifying Mindfulness par le professeur Chris Goto-Jones de l’université de Leiden, en plus des différents livres que je lis sur le sujet.

La méditation a une place légitime dans des ateliers de réflexion en commun car elle permet d’être plus attentif à soi et aux autres, d’être plus concentré et elle offre un retour au calme pour s’installer dans une bulle propice à la réflexion.

J’ose espérer que les participants feront là une expérience agréable qu’ils auront envie de réutiliser ou, encore mieux, de développer.

3/ pour conclure

J’ai choisi d’animer des ateliers culturels pour accompagner les jeunes dans la recherche d’outils pour être ouvert sur le monde, pour être attentif à notre environnement, pour se forger ses opinions à partir d’une meilleure connaissance des sujets. 

Nous pouvons faire partie d’une communauté, quelle qu’elle soit, en ayant des idées personnelles respectées par les autres et en respectant celles des autres. Nous pouvons suivre une mode mais en ayant conscience de ses limites et en restant maître de nos actes.

L’objectif est de pouvoir jouir et profiter de la vie en ayant conscience des conséquences de nos actes pour soi, pour les autres et pour notre environnement.