« Cher Donald Trump »

Je ne me lance pas dans un message pour M Trump, je souhaite simplement partager ma lecture de l’album de Sophie Siers, illustré par Anne Villeneuve, aux éditions Alice jeunesse.

cover-Cher-Donald-Trump-416x542

Il est parfois difficile de vivre ensemble entre frères partageant la même chambre. C’est ce qu’explique Sam dans les lettres qu’il envoie à Donald Trump. Il aimerait lui aussi construire un mur pour le séparer de ce frère envahissant.

Bien sûr, cet album présente le sujet avec de belles touches d’humour dans les illustrations et dans le texte mais cela ne rend pas le sujet moins important; quelle modèle de vivre ensemble donnent certains adultes aux enfants? Il semble plus facile de mettre une barrière entre des êtres plutôt que de communiquer pour chercher des solutions. En famille ou avec des amis, il est pourtant possible de faire des efforts pour vivre ensemble et être plus tolérants les uns avec les autres, Sam découvre combien il y gagne sans rien perdre. Il apprécie par exemple la présence rassurante de son grand frère lorsqu’il fait un cauchemar.

En tant qu’adulte, j’aime beaucoup l’idée que nous devons incarner ce que nous voulons transmettre ou partager. Lorsque nous sommes ouverts et accueillants, ne recevons nous pas un accueil chaleureux? Si nous pouvons agir sur notre comportement, nous devons aussi être attentifs aux autres exemples que les enfants voient. Heureusement, il reste la discussion à visée philosophique pour développer son esprit critique et l’espoir qu’ainsi, les hommes chercheront d’autres solutions que de vouloir construire des murs…

 

Est-ce bien vrai?

Pendant le parcours SEVE,  nous travaillons aussi sur la communication bienveillante, l’attention à porter aux émotions… tout cela facilité par des intervenants qui incarnent parfaitement ce qu’ils nous transmettent.

Je vous fais juste une liste rapide de ceux que j’ai eu le plaisir de rencontrer, j’y reviendrai certainement plus tard :

Marie-Jeanne Trouchaud pour commencer : http://www.marie-jeanne-trouchaud.fr/

Sybille Allemand http://www.s-teamsolutions.fr/index.html

Ilda Coppa et son magnifique travail avec les enfants http://www.ilda-coppa.com/

Nathalie Brochard, dont j’espère que le film documentaire « Enfants hypersensibles, un présent pour l’avenir » sortira bientôt, https://www.nathaliebrochard.com/

Tout cela pour vous parler de ma lecture du petit déjeuner!

Un album sur les vilaines pensées qui nous envahissent;

Parmi mes lectures en littérature jeunesse pour préparer des supports d’ateliers, je viens de lire « Tigrou-Tigrou, est ce bien vrai? » de Byron Katie, illustré par Hans Wilhelm (Merci à Régine « Contalyre » pour ce prêt)

Synchronique éditions

Ce pauvre Tigrou est morose car il pense que personne ne l’aime. Une sage tortue va l’aider à retourner ses pensées, à faire la travail que présente Byron Katie dans ses livres ou sur son site, mais ici très bien adapté à de jeunes enfants.

Voilà donc un album adapté, pour les plus jeunes (à partir de 4 ans), pour aider à démêler des situations compliquées ou à apprendre comment chasser les pensées négatives.

Je peux donc retourner maintenant à mes lectures, la tête pleine de pensées positives….

Comment tout a débuté

Parfois nous vivons dans une routine plus ou moins confortable où nous pensons qu’il est plus facile de continuer ainsi que de tout changer. J’avais déjà réalisé un changement de cap, il y a quelques années, pour devenir bibliothécaire car l’idée de rendre la culture accessible à tous était importante pour moi. Un service de lecture publique est le lieu idéal. Au fil des années, il m’est apparu que je ne pouvais pas aller aussi loin que je le souhaitais, en particulier avec les enfants, par manque de temps et de moyens.

En 2016, parait le livre de Frédéric Lenoir « Philosopher et méditer avec les enfants » aux éditions Albin Michel. La méditation avait déjà une bonne place chez moi, quant à la philosophie, en dehors de mes lectures, elle s’invitait dans les conversations avec mes enfants devenus de jeunes hommes. Alors, le cheminement de Frédéric Lenoir auprès des enfants pour développer des ateliers m’a conquis. La lecture de l’annonce dans les remerciements de la création de la Fondation SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble) puis qu’il était possible de se former pour développer des ateliers m’ont ouvert de nouvelles portes pour aller plus loin.

J’ai eu l’immense plaisir de suivre le premier parcours SEVE de Nantes de janvier à mai 2018. Entre temps, mes recherches m’avaient permise de découvrir la longue histoire de la philosophie avec les enfants mais les rencontres avec les intervenants SEVE ont été le déclencheur : je veux contribuer à développer des ateliers à visée philosophique avec les enfants dans la bienveillance et partager des outils de pratique de l’attention.