Calendrier de l’avent, J17

Il y a beaucoup de personnes qui gravitent autour de nous, avec lesquels nous avons différents degrés de relation. Mais prenez-vous le temps de penser aux personnes qui comptent vraiment pour vous et pourquoi elles sont importantes ? Leur avez-vous déjà dit ?

En général, nous n’y portons pas autant d’attention que ces relations le méritent. Il y a comme une pudeur à exprimer les sentiments ou l’impression que c’est une évidence qu’il n’est pas nécessaire d’exprimer. Chacun a sa bonne raison.

Sonja Lyubomirsky et ses collègues nous invitent à écrire une lettre de gratitude ou à faire une visite de gratitude à une personne qui compte particulièrement pour lui exprimer nos sentiments. C’est un exercice profond pour soi dans un premier temps. Il s’agit de réfléchir à qui compte vraiment et pourquoi.

Ressentir de la gratitude peut améliorer votre santé et votre bonheur ; exprimer sa gratitude renforce également les relations. Les remerciements peuvent parfois être éphémères et superficiels. Cet exercice vous encourage à exprimer votre gratitude d’une manière réfléchie et délibérée en écrivant – et, idéalement, en remettant – une lettre de gratitude à une personne que vous n’avez jamais vraiment remercié.

Comment faire ?

Rappelez-vous quelqu’un qui a fait quelque chose pour vous pour lequel vous êtes extrêmement reconnaissant mais à qui vous n’avez jamais exprimé votre profonde gratitude. Il peut s’agir d’un parent, d’un ami, d’un enseignant ou d’un collègue. Essayez de choisir quelqu’un qui est encore vivant et que vous pourrait rencontrer face à face. Pensez à des gens que vous ne voyez pas depuis longtemps.

Maintenant, écrivez une lettre à l’une de ces personnes, vous pouvez vous inspirer des étapes suivantes :

  • Écrivez comme si vous vous adressiez directement à cette personne (« Cher ______ »).
  • Ne vous souciez pas de la grammaire ou de l’orthographe.
  • Décrivez en termes spécifiques ce que cette personne a fait, pourquoi vous êtes reconnaissant envers cette personne et comment son comportement a affecté votre vie. Essayez d’être le plus concret possible.
  • Décrivez ce que vous faites actuellement dans votre vie et comment ce souvenir est présent.
  • Essayez de ne pas dépasser une page (environ 300 mots).

Ensuite, vous devriez essayer si possible de remettre votre lettre en personne, en suivant ces étapes :

  • Planifiez une visite avec le bénéficiaire. Faites savoir à cette personne que vous aimeriez la voir et partager quelque chose de spécial, mais ne révélez pas le but exact de la réunion.
  • Lorsque vous vous rencontrez, faites savoir à la personne que vous lui êtes reconnaissant et que vous aimeriez lire une lettre exprimant votre reconnaissance ; demandez-lui de s’abstenir de vous interrompre jusqu’à ce que vous ayez terminé.
  • Prenez votre temps pour lire la lettre. Pendant que vous lisez, faites attention à sa réaction ainsi qu’à la vôtre.
  • Après avoir lu la lettre, soyez attentif à sa réaction et discutez de vos sentiments ensemble.
  • N’oubliez pas de remettre la lettre à la personne lorsque vous partez.

Vous pouvez envoyer la lettre mais les recherches montrent que les effets durent plus longtemps lorsqu’il est possible de rencontrer la personne.

Pourquoi ça marche ?

La lettre affirme des choses positives dans votre vie et vous rappelle comment les autres ont pris soin de vous – la vie semble moins sombre et solitaire si quelqu’un a pris un tel intérêt, un tel soutien pour nous. Rendre visite à la personne choisie vous permet de renforcer votre lien avec elle et de vous rappeler à quel point les autres vous apprécient en tant qu’individu.

Alors prenez le temps d’exprimer votre reconnaissance, vous ne vous en ressentirez que mieux ainsi que votre entourage.

Calendrier de l’avent, J10

Donner du sens, être plus optimiste, plus attentif aux autres et à nous-même, plus détendu… tout cela serait bien agréable mais tellement loin de la réalité de nos vies.

En étudiant la psychologie positive vous découvrirez les résultats des recherches Robert Emmons : la gratitude. Il ne s’agit évidemment pas du remerciement que nous adressons à la personne qui nous a servi de l’eau à table mais d’un sentiment profond de reconnaissance envers une personne ou la vie ou la nature…

Cela nécessite une grande attention à ce qu’on a reçu et à son origine. Nous agissons souvent machinalement et lorsqu’un bienfait nous arrive, nous prenons rarement le temps de le savourer pour passer à autre chose. Alors petit à petit, nous avons le sentiment que nos vies sont pleines de désagréments. Pour inverser cette tendance, il faut s’entrainer, là encore.

Vous avez certainement vu dans les papeteries ou entendu parler de « journal de gratitude », des jolis petits carnets avec quelques conseils. C’est un bon moyen pour commencer. Vous pouvez aussi choisir un simple carnet que vous décorerez ou un joli carnet à la couverture décorée que vous aurez plaisir à poser bien en vue sur votre bureau ou sur votre table de chevet. Parce que ce carnet doit être visible et accessible pour ne pas oublier de l’ouvrir et de vous offrir un temps de pause pour réfléchir à ce pour quoi vous vous sentez reconnaissant. Prendre ce temps régulièrement vous rendra plus attentif aux belles choses qui vous arrivent. Et un joli carnet fera un chouette cadeau de Noël.

Gratitude : Le souvenir reconnaissant de ce qui fut vécu ou reçu : souvenir d’un bonheur ou d’une grâce, et bonheur lui-même, et grâce renouvelée! C’est par quoi c’est une vertu – parce qu’elle se réjouit de ce qu’elle doit, quand l’amour-propre préférerait l’oublier.

André Comte-Sponville, in Dictionnaire philosophique, éd. puf